• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 12 janvier 2018

12 janvier 2018

Ven 12/01/18 Mc 2,1-12

Classé dans : au fil des jours — evangilegrec @ 0 h 01 min

Ecouter l’Evangile en grec :

Dans la TOB : ici

Mc 2,1-12 : grec/B. de J./ B. L Segond/ Vulgate: ici

Mc 2, 1-12 : grec / fr./ lituanien/ /anglais : ici

Mc 2,1-12 : grec seul : ici  (site Gateway)

1

Καὶ  εἰσελθὼν πάλιν εἰς  Καφαρναοὺμ δι’ ἡμερῶν:
Et étant entré à nouveau à Capharnaüm après des jours
ἠκούσθη  ὅτι  ἐν οἴκῳ  ἐστιν.
on entendit dire qu’il était dans une maison.

δι’ = δια + génitif , avec idée de temps : à la distance de, après
ἠκούσθη : 3è pers de l’indicatif aoriste passif de ἀκούω entendre
il fut entendu que = on entendit dire que

ὅτι  ἐν οἴκῳ  ἐστιν : rappel:
 il n’y a pas de concordance en grec
entre le verbe introducteur au passé et le verbe des paroles rapportées.

Les paroles rapportées le  sont comme au style direct. 

2
Καὶ  συνήχθησαν πολλοί,
Et ils s’assemblèrent, nombreux,
συνήχθησαν 3 è p. du pl de l’aoriste passif de συνάγω : assembler
ὥστε μηκέτι χωρεῖν
de sorte qu’il n’y avait plus de place,
χωρεῖν : avoir de la place
ὥστε + infinitif : la conséquence.
μηδὲ τὰ πρὸς τὴν θύραν:
ni même  près de la porte:
 τὰ : article neutre pluriel, détermine πρὸς τὴν θύραν :
littéralement : « ce qui est près de la porte » 
καὶ ἐλάλει αὐτοῖς τὸν λόγον.
 et il leur annonçait la parole.
-
3
Καὶ ἔρχονται  φέροντες πρὸς αὐτὸν παραλυτικόν,
Et ils viennent, amenant     près de lui    un paralytique,
αἰρόμενον ὑπὸ τεσσάρων.
porté             par quatre hommes.
-
4
Καὶ μὴ δυνάμενοι προσενέγκαι αὐτῷ διὰ τὸν ὄχλον,
Et ne pouvant           le lui présenter  à cause de la foule,
διὰ + acc. : à cause de 
προσενέγκαι : infinitif aoriste de προσφέρω
ἀπεστέγασαν  τὴν στέγην         ὅπου ἦν,
ils découvrirent le toit à l’endroit où il était,
καὶ ἐξορύξαντες                              χαλῶσιν τὸν  κράβαττον
et, après y avoir fait une ouverture, ils font descendre le lit
χαλάω  : faire descendre
ὅπου        ὁ παραλυτικὸς κατέκειτο.
sur lequel le paralytique était couché.
-
5
Καὶ ἰδὼν ὁ Ἰησοῦς τὴν πίστιν αὐτῶν
Et Jésus, voyant leur foi,
λέγει τῷ παραλυτικῷ,
dit au paralytique :
Τέκνον, ἀφίενταί σου αἱ ἁμαρτίαι.
Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.
-
6
Ἦσαν δέ τινες τῶν γραμματέων ἐκεῖ καθήμενοι,
Or quelques-uns des scribes étaient là assis
Ἦσαν + participe (καθήμενοι) : fréquent en grec b. (non classique)
καὶ διαλογιζόμενοι ἐν ταῖς καρδίαις αὐτῶν,
et raisonnaient dans leurs cœurs :
διαλογιζόμενοι : on suppose qu’ Ἦσαν est en facteur commun  
-
7
Τί οὗτος               οὕτως  λαλεῖ;
Pourquoi celui-ci parle-t-il ainsi ?
Βλασφημεῖ.
 il blasphème !
Τίς δύναται ἀφιέναι ἁμαρτίας
Qui peut          pardonner les péchés,
εἰ μὴ εἷς,                ὁ θεός;
si ce n’est un seul : Dieu ?
-
8
Καὶ  εὐθὺς ἐπιγνοὺς ὁ Ἰησοῦς τῷ πνεύματι αὐτοῦ
Et aussitôt Jésus ayant connu,    par son esprit,
ὅτι οὕτως διαλογίζονται ἐν ἑαυτοῖς,
qu’ ainsi ils raisonnaient en eux-mêmes,
 λέγει αὐτοῖς,
leur dit :
Τί ταῦτα διαλογίζεσθε ἐν ταῖς καρδίαις ὑμῶν;
 Pourquoi faites-vous ces raisonnements dans vos cœurs ?
-
9
Τί ἐστιν εὐκοπώτερον,
Qu’est-ce qui est le plus facile :
εἰπεῖν τῷ παραλυτικῷ,
 de dire au paralytique :
Ἀφίενταί σου αἱ ἁμαρτίαι,
Tes péchés sont pardonnés ;
ἢ εἰπεῖν,
ou de dire :
Ἔγειρε καὶ ἆρόν  τὸν κράβαττόν σου, 
Lève-toi,        prends ton lit,
καὶ περιπάτει;
et marche ?
-
10
Ἵνα δὲ         εἰδῆτε ὅτι
Or, afin que vous sachiez que
le fils de l’homme a le pouvoir
 ἐπὶ τῆς γῆς ἀφιέναι ἁμαρτίας   
sur la terre, de pardonner les péchés —
– λέγει τῷ παραλυτικῷ –
il s’adresse au paralytique —
-
11
Σοὶ λέγω,
Je te dis :
ἔγειρε
 Lève-toi,
ἔγειρε : impératif de ἐγείρω, 1 er sens : faire lever,
2è sens : ressusciter,
à l’impératif : lève-toi. 
ἆρον τὸν κράβαττόν σου,
soulève ton lit,
καὶ ὕπαγε εἰς τὸν οἶκόν σου.
et  va dans ta maison !
-
12
Καὶ ἠγέρθη
Et  il se leva,
 καὶ εὐθὺς ἄρας τὸν κράββατον
et aussitôt   ayant soulevé son lit,
 ἐξῆλθεν  ἔμπροσθεν πάντων:
il sortit       devant         tous ;
ὥστε      ἐξίστασθαι πάντας,
de sorte qu’ils étaient tous dans l’étonnement
ἐξίστασθαι infinitif présent passif de ἐξίστασήμι s’étonner
ὥστε + inf : la conséquence 
καὶ δοξάζειν τὸν θεόν,
et glorifiaient Dieu,
λέγοντας ὅτι
disant :
Οὕτως οὐδέποτε  εἴδομεν.
Jamais nous n’avons vu chose pareille.
 εἴδομεν : 1è pers. du pl. de l’aoriste de l’indicatif de ὁράω voir

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente