• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 9 juin 2019

9 juin 2019

Dim. 09/06/19 Pentecôte (Veille soir Jn 7,37-39) Jn 14, 15-16.23b-26

Classé dans : au fil des jours — evangilegrec @ 0 h 01 min
Lecture de la veille au soir :
-
Ecouter l’Evangile en grec : 
-
-
Jn  7,37-39
37
 Ἐν δὲ τῇ ἐσχάτῃ ἡμέρᾳ τῇ μεγάλῃ τῆς ἑορτῆς
Or, le dernier, le grand jour de la fête,
εἱστήκει ὁ Ἰησοῦς
Jésus s’était tenu debout
εἱστήκει plus-que-parfait de ἵστημι
καὶ ἔκραξεν, λέγων,
et s’écria, (disant) ,
ἔκραξεν aoriste de κράζω, crier, s’écrier, parler d’une voix forte
Ἐάν τις διψᾷ,
Si quelqu’un a soif,
ἐρχέσθω πρός με
qu’il vienne à moi
καὶ πινέτω.
 et qu’il boive.
-
38
Ὁ πιστεύων εἰς ἐμέ,
Celui qui croit en moi,
καθὼς εἶπεν ἡ γραφή,
Comme dit l’Ecriture,
ποταμοὶ ἐκ τῆς κοιλίας αὐτοῦ ῥεύσουσιν
des fleuves hors de son sein, couleront
ὕδατος ζῶντος.
(fleuves) d’eau qui vit.
ζῶντος : participe présent de ζῶ ( contraction de ζάω), vivre, être vivant
-
39
Τοῦτο δὲ εἶπεν περὶ τοῦ πνεύματος
or il dit cela au sujet de l’esprit
ὃ ἔμελλον λαμβάνειν οἱ πιστεύσαντες εἰς αὐτόν:
que devaient recevoir ceux qui crurent en lui;
οὔπω γὰρ ἦν πνεῦμα  
car l’Esprit n’était pas encore,
ὅτι Ἰησοῦς οὐδέπω ἐδοξάσθη.
 parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.
-
Lecture du dimanche :
Jn 14, 15-16.23b-26
-
15
Ἐὰν ἀγαπᾶτέ με,
Si vous m’aimez,
τὰς ἐντολὰς τὰς ἐμὰς τηρήσετε.
vous garderez mes commandements.
ἀγαπᾶτέ : subjonctif après Ἐὰν : éventualité
Et futur dans la prop. principale 
-
16
Κἀγὼ  ἐρωτήσω τὸν πατέρα,
Et moi, je prierai le Père,
καὶ ἄλλον παράκλητον δώσει ὑμῖν,
et il vous donnera un autre paraclet
(παράκλητος = défenseur/consolateur)
ἵνα μεθ’ ὑμῶν εἰς τὸν  αἰῶνα ᾖ.
afin qu’il soit éternellement avec vous.
-
23b
Ἐάν τις ἀγαπᾷ με,
Si quelqu’un m’aime,
τὸν λόγον μου τηρήσει,
il gardera ma parole ;
καὶ ὁ πατήρ μου ἀγαπήσει αὐτόν,
et mon Père l’aimera,
καὶ πρὸς αὐτὸν ἐλευσόμεθα,
et nous viendrons à lui,
καὶ μονὴν παρ’ αὐτῷ ποιησόμεθα.
et nous ferons chez lui notre demeure.
-
μονὴ et μένω sont de même racine : μονὴ
 μονὴ désigne le lieu où l’on demeure, et selon Chantraine (D.éty.) en grec tardif,
dans le vocabulaire chrétien,  le mot a donné « monastère » lieu de stabilité, où l’on demeure; 
cependant, Alain Rey dans le Dictionnaire étymologique de la langue française (le Robert),
donne comme étymologie à « monastère » μόνος , seul et n’évoque pas  μένω.
-
24
Ὁ μὴ ἀγαπῶν με,
Celui qui ne m’aime pas,
τοὺς λόγους μου οὐ τηρεῖ·
ne garde pas mes paroles ;
καὶ ὁ λόγος ὃν ἀκούετε οὐκ ἔστιν ἐμός,
et la parole que vous entendez n’est pas de moi,
ἀλλὰ τοῦ πέμψαντός με πατρός.
mais du Père qui m’a envoyé.
-
25
Ταῦτα λελάληκα ὑμῖν παρ’ ὑμῖν μένων.
Je vous ai dit ces choses, demeurant avec vous.
-
26
Ὁ δὲ παράκλητος, τὸ πνεῦμα τὸ ἅγιον,
Mais le paraclet, l’Esprit-Saint,
ὃ πέμψει ὁ πατὴρ ἐν τῷ ὀνόματί μου,
que le Père enverra en mon nom,
ἐκεῖνος ὑμᾶς διδάξει πάντα,
celui-là vous enseignera toutes choses
καὶ ὑπομνήσει ὑμᾶς πάντα
et vous fera ressouvenir de tout
 ὑπομνήσει 3è sg futur de ὑπομιμνῄσκω, rappeler,
remettre en mémoire
ἃ εἶπον  ὑμῖν [ἐγώ].
ce que je vous ai dit.

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente