18 août 2020

Mar. 18/08/20 Mt 19,23-30

Classé dans : au fil des jours — evangilegrec @ 0 h 01 min

Mt 19,23-30

TOB

-

23
 Ὁ δὲ Ἰησοῦς εἶπεν τοῖς μαθηταῖς αὐτοῦ,
Mais Jésus dit à ses disciples :
Ἀμὴν λέγω ὑμῖν ὅτι
Amen, je vous le dis :
 πλούσιος δυσκόλως  εἰσελεύσεται
Un riche entrera difficilement
εἰς τὴν βασιλείαν τῶν οὐρανῶν.
dans le royaume des cieux.
-
24
Πάλιν δὲ λέγω ὑμῖν,
Et je vous le dis encore :
εὐκοπώτερόν ἐστιν
Il est plus facile
κάμηλον διὰ τρυπήματος ῥαφίδος διελθεῖν,
qu’un chameau passe par le trou d’une aiguille,
ἢ πλούσιον  εἰσελθεῖν εἰς τὴν βασιλείαν τοῦ θεοῦ 
qu’il ne l’est qu’un riche entre dans le royaume de Dieu.
-
25
Ἀκούσαντες δὲ οἱ μαθηταὶ
Les disciples ayant entendu cela,
ἐξεπλήσσοντο σφόδρα,
étaient fort étonnés,
λέγοντες, Τίς ἄρα δύναται σωθῆναι;
et ils disaient : Qui donc peut être sauvé ?
-
26
Ἐμβλέψας δὲ ὁ Ἰησοῦς εἶπεν αὐτοῖς,
Mais Jésus les regardant, leur dit :
Παρὰ ἀνθρώποις τοῦτο ἀδύνατόν ἐστιν,
Quant aux hommes, cela est impossible ;
παρὰ δὲ θεῷ πάντα δυνατά. 
mais quant à Dieu, toutes choses sont possibles.
-
27
Τότε ἀποκριθεὶς ὁ Πέτρος εἶπεν αὐτῷ,
Alors Pierre répondant, lui dit :
Ἰδού, ἡμεῖς ἀφήκαμεν πάντα
Voici, nous, nous avons tout quitté,
καὶ ἠκολουθήσαμέν σοι :
et nous t’avons suivi ;
τί ἄρα ἔσται ἡμῖν;
que nous en arrivera-t-il donc ?
-
28
Ὁ δὲ Ἰησοῦς εἶπεν αὐτοῖς,
Et Jésus leur dit :
Ἀμὴν λέγω ὑμῖν ὅτι
Amen je vous dis, que
ὑμεῖς οἱ ἀκολουθήσαντές μοι,
vous qui m’avez suivi,
ἐν τῇ παλιγγενεσίᾳ
lors du renouvellement,
ὅταν καθίσῃ ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου
lorsque le Fils de l’homme sera assis
ἐπὶ θρόνου δόξης αὐτοῦ,  
sur le trône de sa gloire,
καθήσεσθε καὶ ὑμεῖς ἐπὶ δώδεκα θρόνους,
vous serez assis vous aussi sur douze trônes,
κρίνοντες τὰς δώδεκα φυλὰς τοῦ Ἰσραήλ.
jugeant les douze tribus d’Israël.
-
29
Καὶ πᾶς ὅστις ἀφῆκεν οἰκίας,
Et quiconque aura quitté sa maison
ἢ ἀδελφούς, ἢ ἀδελφάς, ἢ πατέρα, ἢ μητέρα, , ἢ τέκνα, ἢ ἀγρούς,
frères ou sœurs, ou père, ou mère, ou enfants, ou champs,
ἕνεκεν τοῦ ὀνόματός μου,
à cause de mon nom,
ἑκατονταπλασίονα λήμψεται
  recevra beaucoup plus,
καὶ ζωὴν αἰώνιον κληρονομήσει.
et héritera la vie éternelle.
-
30
Πολλοὶ δὲ ἔσονται πρῶτοι ἔσχατοι,
Mais plusieurs des premiers seront les derniers,
καὶ ἔσχατοι πρῶτοι.
et plusieurs des derniers seront les premiers.

 

2 réponses à “Mar. 18/08/20 Mt 19,23-30”

  1. J-P.P dit :

    Bonjour,
    Dans le livre de Sandro Veronesi « Selon Saint Marc », page 162, il est écrit au sujet du riche et le royaume de Dieu ( Mc 10,17-27)´ on retrouve le paradoxe du chameau et du chas de l’aiguille, fruit en réalité d’une erreur de transcription: en fait le mot araméen employé par Jésus est gamma, qui signifie soit chameau, soit corde d,amarrage, et il est évidé que c’est le second sens qu’il faut choisir. Mais en grec les deux mots , tout en se dissociant,restent très semblables: gamma-chameau devient camelos qui a donné camélidé et gamma-corde d’amarrage devient kamilos. Aussi dans la transcription’ un obscur copiste médiéval a pris le i pour un e, transformant pour toujours la corde d’amarrage en chameau et faisant de cette phrase,par son incongruité
    psychédélique, une des plus célèbres de l’Evangile. (On retrouve le même mot dans les synoptiques)
    On retrouve cela dans le Bailly complet page 1015.
    J’aimerais connaître votre avis sur cela, bien que j’estime que ce n’est pas l’essentiel du texte ! Cordialement J.-P.

    • evangilegrec dit :

      Bonjour, Merci pour votre remarque intéressante et très documentée.
      Au sujet de ce changement de voyelle, Pierre Chantraine (plus ancien, 1962) note à l’inverse,
      que c’est un arrangement volontaire et tardif qui a fait de κάμηλος > κάμιλος (corde d’amarrage)
      en raison de l’étrangeté du sens du passage (donc ce ne serait pas une « erreur de transcription »).
      Le mot κάμιλος serait alors une création des copistes, ce mot étant un hapax (attestation unique)
      dans la littérature à l’époque où le NT a été rédigé.
      En effet, les autres occurrences du mot κάμιλος (cf. Bailly) sont:
      Suidas, lexicographe du Xè siècle et Sch. (scholie, c’est un commentaire en marge du texte, date sans doute tardive) des Guêpes d’Aristophane.
      Donc faudrait-il interpréter cela comme la création volontaire dans le NT d’un mot grec proche de κάμηλος,
      pour rendre compte de la polysémie du mot araméen?
      A l’appui, voir l’article κάμιλος du dictionnaire étymologique de Chantraine, et les références du Bailly à κάμιλος.
      Mais la thèse de Sandro Veronesi est plus récente, et il est intéressant de confronter les différentes thèses.

Laisser un commentaire

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente