18 mars 2019

Adverbe μὴ

Classé dans : — evangilegrec @ 10 h 23 min

μὴ

  1. La négation 

 

Dans la Koinè, la négation μὴ est employée à la place de οὐ aux autres modes qu’à  l’indicatif.

μ κρίνετε,

ne jugez pas,

(verbe à l’impératif présent, négation μ

 

κα ο μ  κριθτε.

= et il n’y a aucun danger que vous soyez jugés

(on ne vous jugera absolument pas) ↓

  1. Tours elliptiques du verbe avec négations explétives:

 

Dans les tours οὐ μή ,  μὴ οὐ et μή suivis d’un verbe au subjonctif, on fait l’ellipse d’un mot exprimant la crainte :

(alors que dans le texte, la proposition se présente comme une proposition indépendante, il s’agit en fait d’une subordonnée dépendant d’une idée de crainte)

 

  • οὐ μή il n’y a aucun danger que …( οὐ<φοβοῦμαι> μή je ne crains pas que…> Il n’y a aucun danger que…Ce tour très fréquent dans le NT (et dans la langue attique dans les dialogues par exemple) sert à nier avec véhémence.

 

Faire la différence avec :

 

  • μή + subjonctif seul : j’ai lieu de croire que, il y a des chances que, d’où la traduction par « peut-être » (assez rare, peut se confondre avec un subjonctif de défense) .

 

  • μὴ οὐ + subjonctif : <φοβοῦμαι> μὴ οὐ j’ai lieu de craindre que …ne…pas d’où : il y a des chances que ne …pas > peut – être que …

BERTRAND 2010, §441

 

  1. L’adverbe μή 

 

appelé « particule interrogative » dans certaines grammaires :

 

placé au début de la proposition : 

interroge quand :

réponse négative attendue

(est-ce que par hasard ? Peut-on croire que ?)

BERTRAND §191

ou

réponse libre (est-ce que ?)

 

Μή ἐστιν ὁ Χριστός ;

Exemple :

Est-il le Christ ?

ou : Est-il par hasard le Christ ?

 

 

La signification de μή

dépend donc du contexte.

 

Faire la différence avec l’adverbe οὐ,

placé au début de la proposition : 

réponse positive attendue.

Οὐκ ἐστιν ὁ Χριστός ;

Exemple :

N’est-il pas le Christ ?

 

Pour éviter la confusion avec la particule négative, faire attention à :

 

Le mode verbal employé avec μή

 

Pour μή et oὐ(κ/χ) : 

 

• La place de la particule :

• La ponctuation de la phrase :

présence ou absence d’un ; (point virgule)

- en tête de phrase pour une interrogation.

- Alors que la négation est placée juste avant le verbe.

 

Exemples :

- Οὐχ ὁ Χριστός ἐστιν ;

N’est-il pas le Christ ?

- Ὁ Χριστὸς οὐκ ἔστιν.

Il n’est pas le Christ.

Laisser un commentaire

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente