• Accueil
  • > Bienheureux μακάριος

8 juin 2020

Bienheureux μακάριος

Classé dans : — evangilegrec @ 16 h 06 min

Bienheureux, μακάριος (makarios)

Cet adjectif est employé dans la littérature profane

pour dire « heureux » dans un sens usuel et dans le sens de « favorisé des dieux »,

par exemple, au vocatif chez Platon, on a le sens usuel dans :

ὦ μακάριε :   »mon bon ami ».

Aristote, quant à lui, l’oppose à εὐδαίμων (eudaimôn) (Ethique à Nicomaque 1101a)

ce dernier mot a le sens également de « heureux » .

En grec moderne, on trouve aussi : μακαρί  (makari) « plaise à Dieu » !

Un verbe dénominatif en dérive : μακαρίζω (makaridzô) juger heureux, féliciter.

L’origine du mot est μάκαρ (makar) :

« bienheureux » , en parlant des dieux, au pl. les Bienheureux (les morts)

Les morts dans la littérature païenne, ceux qu’on appelle « Bienheureux »

jouissent d’une paix semblable à celle des dieux. .

-

Donc dans le passage de Matthieu qui évoque les Béatitudes,

où l’on trouve le terme μακάριος (makarios), il ne s’agit pas d’un sentiment psychologique,

une sorte de plaisir humain, comme on pourrait avoir dans le français « heureux »,

mais une référence à un amour qui rend semblable à Dieu. 

Dans l’Antiquité païenne, c’était « favorisé des dieux »

ici, c’est :

semblable à Dieu.

-

Matthieu parle uniquement de « bienheureux »

alors que dans le passage équivalent de Luc, moins développé,

on a aussi des malédictions.

Matthieu réserve ces malédictions pour la fin de son évangile,

Mt 25,31-46 : les malédictions.

De plus, ici les Béatitudes sont au début de son évangile,

comme si l’ensemble de son écrit,

« la bonne nouvelle » εὐ (eu)  (bien) -ἀγγέλιον (angélion) (nouvelle) allait développer ce bonheur promis.

Et le portrait de Jésus lui-même est dessiné peu à peu dans ces Béatitudes.

Matthieu reprend les paroles d’Isaïe (61) annonçant la venue du Messie :

« il est venu annoncer la bonne nouvelle aux pauvres etc. « 

Donc Bienheureux celui qui partage et répand la joie de Dieu,

il sera semblable à Dieu en suivant l’exemple de Jésus le Christ.

Répandre la joie dans le monde est la finalité de l’envoi des disciples.

Ici Jésus s’adresse aux disciples : « il les enseignait ».

 

 

 

 

Laisser un commentaire

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente