15 décembre 2017

Sagesse (sophia)

Classé dans : — evangilegrec @ 9 h 17 min
Sagesse, Σοφία (sophia)
-
La notion de sagesse « sophia » est une notion importante dans l’Antiquité,
Le mot est formé sur le même radical que :
sophos (savant ou sage ou les deux à la fois)
philo-sophos (ami de la sagesse) ,
philo-sophein (philosopher).
Mais la notion de sophia n’a pas été précisément définie comme une notion philosophique
par les philosophes antiques eux-mêmes.
Nous exposons ici un très bref aperçu de cette notion chez les philosophes antiques (I),
dans l’Ancien Testament (II),
puis dans le Nouveau Testament en prenant pour témoin l’épître aux Colossiens (III) .
-
I. La notion philosophique de « sagesse », σοφία, sophia :
-
La notion renvoie-t-elle à un savoir ou à une sagesse?
La question se pose car les auteurs grecs qualifient de « sophos »
celui qui sait beaucoup de choses, a une grande culture
et aussi celui celui qui sait bien se conduire dans la vie.
Toute la philosophie grecque montre que les deux idées ne s’excluent pas, bien au contraire,
et la philosophie antique est « un savoir bien vivre » avant d’être un exposé théorique .
La sophia peut désigner la façon dont on se conduit avec autrui.
Socrate n’a rien écrit, il vit avec sagesse.
Sur ces questions voir P. Hadot, Qu’est-ce que la Philosophie antique, (p.39 et s.)
-
II. Dans le Premier Testament : 
-
ẖokemȃh en hébreu, traduit dans la Septante par  σοφία.
-
Pour le mot dans l’ensemble de la Bible : cliquez ici (Concordance de la TOB 1988)
Dieu est source de toute sagesse (livre de la Genèse)
La Sagesse dicte la Loi (ex. Exode,36,1 Dt…)
Les rois sont remplis de sagesse (1R5,9…)
La sagesse habite les prophètes (Es11,2…)
La Sagesse est personnifiée (Livre de la Sagesse, ex. Sg 8,5)
la Sagesse est invoquée (livre de Job par exemple,Jb11,6, Voir aussi : Jr9,22, Ps 37,30, Pr 7,4…)
La sagesse dicte la conduite : Pr28,26, ce n’est pas une théorie (Pr 30,3)
La sagesse donne la science et la joie (Qo 2,26) elle est humble (Qo.9,16)
Sur la sagesse dans la Bible : voir article « sagesse » dans VTB (cité ci-dessous)
-
Autres mots traduits en français (TOB) par « sagesse »

2 M 4. 37 :  sȏphrosunȇ , et :

Sg 3. 15 :  »indéfectible, la racine de la sagesse » (phronȇsis)

-

Pour la différence de sens cf. CHANTRAINE, Dictionnaire étymologique de la langue grecque.
-
III Dans le Deuxième Testament 
-
Christ est la Sagesse. voir page « la sagesse a été justifiée par ses oeuvres« 
-
Les occurrences dans le Deuxième Testament :
-
Sagesse (sophia) gt1

Mt 11. 19

Mais la Sagesse [sophia] a été reconnue juste d’après ses oeuvres
gt1

Mt 12. 42

pour écouter la sagesse [sophia] de Salomon
gt1

Mt 13. 54

D’où lui viennent cette sagesse [sophia] et ces miracles ?
gt1

Mc 6. 2

Et quelle est cette sagesse [sophia] qui lui a été donnée
gt1

Mc 12. 34

Jésus, voyant qu’il avait répondu avec sagesse[nounechȏs], lui dit :
gt1

Lc 2. 40

tout rempli de sagesse [sophia], et la faveur de Dieu était sur lui
gt1

Lc 2. 52

Jésus progressait en sagesse [sophia] et en taille
gt1

Lc 7. 35

Mais la Sagesse [sophia] a été reconnue juste par tous ses enfants
gt1

Lc 11. 31

venue du bout du monde pour écouter la sagesse [sophia]de Salomon
gt1

Lc 11. 49

C’est pourquoi la Sagesse [sophia] de Dieu elle-même a dit :
gt1

Lc 21. 15

Car, moi, je vous donnerai un langage et une sagesse[sophia]
gt1

Ac 6. 3

7 hommes de bonne réputation, remplis d’Esprit et de sagesse [sophia]
gt1

Ac 6. 10

à la sagesse [sophia] et à l’Esprit qui marquaient ses paroles
gt1

Ac 7. 10

lui donna grâce et sagesse [sophia] devant le Pharaon, le roi d’Egypte
gt1

Ac 7. 22

Moïse fut initié à toute la sagesse [sophia] des Egyptiens
gt1

Rm 11. 33

de la sagesse [sophia] et de la science de Dieu !
gt1

1 Co 1. 17

et sans recourir à la sagesse [sophia] du discours
gt1

1 Co 1. 19

Car il est écrit : Je détruirai la sagesse [sophia] des sages
gt1

1 Co 1. 20

Dieu n’a-t-il pas rendue folle la sagesse [sophia] du monde ?
gt1

1 Co 1. 21

En effet, puisque le monde, par le moyen de la sagesse[sophia]
gt1

1 Co 1. 21

n’a pas connu Dieu dans la sagesse [sophia] de Dieu
gt1

1 Co 1. 22

et les Grecs recherchent la sagesse [sophia]
gt1

1 Co 1. 24

il est Christ, puissance de Dieu et sagesse [sophia] de Dieu
gt1

1 Co 1. 30

qui est devenu pour nous sagesse [sophia] venant de Dieu
gt1

1 Co 2. 1

ce n’est pas avec le prestige de la parole ou de la sagesse[sophia]
gt1

1 Co 2. 4

n’avaient rien des discours persuasifs de la sagesse[sophia]
gt1

1 Co 2. 5

afin que votre foi ne soit pas fondée sur la sagesse [sophia]des hommes
gt1

1 Co 2. 6

Pourtant, c’est bien une sagesse [sophia]
gt1

1 Co 2. 6

sagesse [sophia] qui n’est pas de ce monde
gt1

1 Co 2. 7

Nous enseignons la sagesse [sophia] de Dieu
gt1

1 Co 2. 13

pas dans le langage qu’enseigne la sagesse [sophia]humaine
gt1

1 Co 3. 19

car la sagesse [sophia] de ce monde est folie devant Dieu
gt1

1 Co 12. 8

A l’un, par l’Esprit, est donné un message de sagesse[sophia]
-
Pour comprendre le sens de la sagesse (sophia )
dans le Nouveau Testament, lire  le passage suivant
de la Lettre aux Colosssiens 
-
 La Lettre aux Colossiens : 
Sans doute de Paul ou de Timothée,
écrite en 61-63 (ou plus tard) depuis Rome,
ou 54-56 depuis Ephèse,
ou bien pseudonyme (selon 60% des spécialistes) dans les années 80 depuis Ephèse.
L’auteur s’adresse à la communauté de Colosses (en Phrygie, province d’Asie).
(Paul?) se réjouit et encourage la communauté après une action de grâces.
Dans le cours de la lettre, suit un hymne christologique,
puis l’auteur veut que les chrétiens comprennent que
tous les trésors de la sagesse
et de la connaissance sont en Christ :
-
1Col24-29
Νῦν χαίρω ἐν τοῖς παθήμασιν ὑπὲρ ὑμῶν,
καὶ ἀνταναπληρῶ τὰ ὑστερήματα τῶν θλίψεων τοῦ χριστοῦ
ἐν τῇ σαρκί μου ὑπὲρ τοῦ σώματος αὐτοῦ, ὅ ἐστιν ἡ ἐκκλησία:
Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous ;
et ce qui manque aux souffrances de Christ,
je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Église.
-
25
ἧς ἐγενόμην ἐγὼ διάκονος,
κατὰ τὴν οἰκονομίαν τοῦ θεοῦ τὴν δοθεῖσάν μοι εἰς ὑμᾶς,
πληρῶσαι τὸν λόγον τοῦ θεοῦ,
C’est d’elle que j’ai été fait ministre,
selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous,
afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu,
-
26
τὸ μυστήριον τὸ ἀποκεκρυμμένον
ἀπὸ τῶν αἰώνων καὶ ἀπὸ τῶν γενεῶν:
 νῦν δὲ ἐφανερώθη τοῖς ἁγίοις αὐτοῦ,
le mystère caché
de tout temps et à toutes les générations ,
mais révélé maintenant à ses saints, 
-
27
οἷς ἠθέλησεν ὁ θεὸς γνωρίσαι
τί τὸ πλοῦτος τῆς δόξης τοῦ μυστηρίου τούτου ἐν τοῖς ἔθνεσιν,
 ὅ ἐστιν χριστὸς ἐν ὑμῖν, ἡ ἐλπὶς τῆς δόξης
à qui Dieu a voulu faire connaître
quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens,
savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire.
-
28
ὃν ἡμεῖς καταγγέλλομεν,
νουθετοῦντες πάντα ἄνθρωπον,
καὶ διδάσκοντες πάντα ἄνθρωπον ἐν πάσῃ σοφίᾳ,
ἵνα παραστήσωμεν πάντα ἄνθρωπον τέλειον ἐν χριστῷ 
C’est lui que nous annonçons,
exhortant tout homme,
et instruisant tout homme en toute sagesse,
afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. 
-
29
εἰς ὃ καὶ κοπιῶ,
ἀγωνιζόμενος κατὰ τὴν ἐνέργειαν αὐτοῦ,
τὴν ἐνεργουμένην ἐν ἐμοὶ ἐν δυνάμει.
C’est à quoi je travaille,
en combattant avec sa force,
qui agit avec puissance en moi.
-
Donc l’auteur de la lettre veut mettre en garde contre les faux enseignements,
peut-être le syncrétisme (à l’époque les religions à mystères utilisent le même langage)
et peut-être contre le gnosticisme.
Quoi qu’il en soit, il met en garde contre les philosophies qui emploient le même vocabulaire,
à savoir les mots :
la sagesse, (sophia)
l’intelligence
la connaissance
Il se démarque de la philosophie en montrant
combien la sagesse qui vient de Dieu (cf. Premier Testament)
se révèle en Jésus Christ (Deuxième Testament)
-
Voir article  Mt 11, 19 :
« La sagesse a été justifiée en ses oeuvres »  (ses enfants, ou ses effets, selon les traductions)
c’est à dire « se révèle par ses effets »  : le Christ est sagesse et apporte la guérison et le Salut.
-
Bibliographie :
X-L DUFOUR (dir.) Vocabulaire de Théologie biblique, article sagesse
→ permet de compléter pour comprendre ce mot dans le Premier Testament.
 R. E. BROWN Que sait-on du Nouveau Testament, (Bayard, 2000- pour l’éd. fr.) p.656-657
→ pour mieux comprendre la lettre aux Colossiens.
P. HADOT Qu’est-ce que la Philosophie antique? (Gallimard, 1995, folio essais) p.39
→pour comprendre la notion de sophia dans la philosophie antique.

 

Laisser un commentaire

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente