17 décembre 2019

Le nom de Jésus

Classé dans : — evangilegrec @ 20 h 22 min

Le nom de Jésus

La forme grammaticale de Jésus en grec, est unique.

Ἰησοῦς, traduit par Jésus ou Josué, suit la deuxième déclinaison.

Mais elle connaît des variations :

N. Ἰησοῦς

V. Ἰησοῦ

A. Ἰησοῦν

G. Ἰησοῦ

D. Ἰησοῦ

Ce mot est précédé du déterminant défini, comme le sont tous les noms propres en grec.

Il est donc assez facile pour traduire de repérer le cas grâce à ce déterminant,

malgré la ressemblance des formes.

-

Le nom de  Ἰησοῦς est la transcription française d’un nom hébreu :

Yéshoua῾

Dans le Premier testament une dizaine de personnes portent ce nom.

Par exemple Yéshoua῾  fils de Noun,  le successeur de Moïse.

Pour éviter la confusion, on a pris l’habitude en français de transcrire celui-ci par « Josué ».

Le fils de l’auteur du Siracide ou de l’Ecclésiastique s’appelle aussi Jésus, Jésus fils de Sira.

-

Dans l’évangile de Luc,

l’ ange s’adresse à Marie :

«  tu lui donneras le nom de Jésus. »

L’Évangile de Matthieu développe davantage et donne aussi le sens de ce nom :

« car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés »

En effet, Yéshoua῾ signifie « le seigneur sauve »

il est composé du nom hébreu de Dieu :

le tétragramme YHWH et du verbe yâshâ῾ qui signifie « sauver »

-

Dans l’évangile de Matthieu, Jésus reçoit un autre nom :

Emmanuel

ic,i il cite la version grecque d’Esaïe. 8,8-10

Et ce nom d’Emmanuel ne se trouve qu’ici dans le Nouveau Testament :

ce nom renvoie au chapitre 28 de Matthieu verset 20,

où Jésus prononce après sa résurrection :

« et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps. »

Le grec ièssous est ensuite associé à Christos qui signifie « oint ».

Dire que Jésus est Christ c’est le reconnaître comme roi :

il est « oint » comme les rois d’ Israël étaient oints.

On voit à travers l’importance de ce nom que Matthieu

ne cherche pas à raconter l’enfance de Jésus,

mais à donner son origine et son identité.

-

Il est important de montrer que par la délicatesse de Joseph qui ne renvoie pas Marie,

la filiation davidique de Jésus est assurée.

En même temps, le nom de Jésus donne sa filiation divine.

La citation du Premier testament souligne que Jésus est

celui qui est attendu par le peuple d’Israël.

-

Luc et Matthieu sont les seuls à évoquer l’enfance de Jésus mais l’évangile de Marc,

qui est une des sources de l’évangile de Matthieu, donnait d’emblée tous les titres de Jésus :

« commencement de la bonne nouvelle de Jésus Christ fils de Dieu ».

On peut dire qu’ici l’annonce à Joseph joue le même rôle.

-

Dans les Actes des Apôtres,

les disciples guérissent les malades, expulsent les démons,

et font des miracles

« au nom de Jésus : « Dieu sauve » selon l’étymologie.

Ac 3,6; 9,34;  16,18; 19,13; 4,30;

Voir aussi Ac 4,7-12; 5,31; 13,23 : Ceux qui croient en son nom ont la vie éternelle.

-

Bibliographie :

Xavier LEON-DUFOUR Vocabulaire de Théologie biblique ( Cerf Paris, 1966)

Article « nom » p.682-686

Voir aussi page « nommer dans Luc 1″ de notre blog

Laisser un commentaire

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente