• Accueil
  • > Monde κόσμος kosmos

4 juin 2019

Monde κόσμος kosmos

Classé dans : — evangilegrec @ 15 h 33 min

Le monde, l’univers : ὁ κόσμος (ho kosmos) et 

« le ciel et la terre » :

En hébreu, il n’y a pas de terme spécifique pour désigner l’univers.

C’est pourquoi cette périphrase «  le ciel et la terre »

a été utilisée et transmise pour désigner tout l’univers.

Les livres bibliques de la période hellénistique (ceux écrits en grec)

ont transmis le mot κόσμος (kosmos) pour parler du monde au sens spatial.

(par exemple Sg 9,9 :  ἐποίεις τὸν κόσμον, tu créais le monde, voir aussi Sg 11,17)

Le  livre des Maccabées (époque hellénistique) désigne Dieu comme

le roi de l’univers : τοῦ κόσμου βασιλεύς 2M7,9

Cet emploi de kosmos est influencé par la philosophie grecque

contemporaine.

Mais l’idée de monde organisé, ordonné

(étymologie première de kosmos) n’apparaît  pas dans le NT.

 

Jean utilise souvent le terme κόσμος (kosmos)

(plus que les autres auteurs du NT)

 

Pour Jean, le terme désigne soit le lieu d’habitation des hommes :

la terre entière,

soit la totalité des humains par métonymie,

enfin,

le kosmos désigne aussi ce qui est sous l’emprise du mauvais.

Jean joue avec la polysémie du mot : 

Ainsi dans le Proologue de Jean on trouve :

« la lumière vient dans le monde » (sens spatial)

et Jn 1,10-11 :

« le monde ne l’a pas reconnu » (sens métonymique)

En Jn 17,24 :

Jean évoque la fondation du monde par Dieu :

ἠγάπησάς με πρὸ καταβολῆς κόσμου.

« tu m’as aimé avant la fondation du monde »,

(prière de Jésus à son Père)

Donc il désigne ainsi le monde créé.

 

Cependant, dans les chapitres contenant les discours d’adieu

et la prière sacerdotale,

(chapitres 13 à 17)

Jean répète souvent le mot pour opposer

ce qui est du monde et ce qui est de l’Esprit :

Par « être du monde » : ἐκ τοῦ κόσμου

il faut comprendre appartenir à tout ce qui est périssable dans le monde.

La Parole est offerte à tous dans le monde car elle est devenue chair et a planté sa tente

« au milieu de nous » :

La Parole « était » ἦν

( verbe être à l’imparfait : de toute éternité/hors du temps et de l’espace)

et le monde   »est advenu »  : ἐγένετο

(verbe ginomai, advenir, survenir, arriver, naître, à l’aoriste, valeur ponctuelle)

ὁ κόσμος δι’ αὐτοῦ ἐγένετο

(ho kosmos di autou égénéto)

Le monde par elle est advenu.

Καὶ ὁ λόγος σὰρξ ἐγένετο,

(kai ho logos sarx égénéto)

 

et la parole est devenue chair

καὶ ἐσκήνωσεν ἐν ἡμῖν (au milieu de nous)

(kai eskènôsen en èmin) 

et elle a planté sa tente au milieu de nous (en nous)

Donc la Parole a été offerte

à tout homme qui est « venu au monde » ,

Tout homme venant au monde :

ἐρχόμενον εἰς τὸν κόσμον. Jn 1,9

Image devenue courante pour dire « naître »

Donc la Parole : ἐγένετο est advenue

(elle qui « était » de toute éternité, avant la fondation même du monde)

et en même temps elle est (a)devenue 

semblable aux hommes dans l’espace temporel et spatial des hommes,

le kosmos,

afin de ramener les hommes à elle : la Vie, la Lumière

(mots importants et souvent répétés dans le Prologue).

 

Mais la Parole est reçue (λαμβάνειν) par un petit nombre :

Ἐν τῷ κόσμῳ ἦν, καὶ ὁ κόσμος δι’ αὐτοῦ ἐγένετο,

καὶ ὁ κόσμος αὐτὸν οὐκ ἔγνω

(kai ho kosmos auton ouk égnô) 

et le monde ne l’a pas connu.

 

Or la Parole donne la vie éternelle, celle du monde d’en haut « ἀνωθεν »

(Le mot Lumière est de même racine que « révélation » cf. notice).

 

La séparation (jugement = κρίσις, (crisis : qui signifie séparation étymologiquement)

se fait entre ceux qui reçoivent la Parole et ceux qui la refusent,

ceux qui sont d’en haut et ceux qui sont du monde (et le restent).

Donc la Parole s’est offerte à la liberté de tout homme venu au monde.

 

Laisser un commentaire

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente