• Accueil
  • > Mt 10,37-42 « n’est pas digne » (ἄξιος)

30 juin 2020

Mt 10,37-42 « n’est pas digne » (ἄξιος)

Classé dans : — evangilegrec @ 17 h 18 min
Quel est le sens de ἄξιος dans le passage de Matthieu ? 
-
 Ὁ φιλῶν πατέρα ἢ μητέρα
Celui qui aime son père ou a mère
ὑπὲρ ἐμέ,
au-dessus de moi (ou « plus que moi » )
οὐκ ἔστιν μου ἄξιος·
n’est pas digne de moi
καὶ ὁ φιλῶν υἱὸν ἢ θυγατέρα
et celui qui aime son fils ou sa fille
ὑπὲρ ἐμέ,
au-dessus/plus que moi
οὐκ ἔστιν μου ἄξιος
n’est pas digne de moi
                           Mt 10,37
-
Ce passage est très construit (rhétorique)
avec deux anaphores (reprises) et un rythme binaire,
propre à frapper les esprits.
-
ἄξιος est un adjectif qualificatif,
Il apparaît 41 fois dans le Nouveau Testament,
dont 7 fois dans l’évangile de Matthieu 

Les occurrences sont pour Matthieu :

Mt 3,8; 10,10 ; 10,11 ; 10,13 ; 10,37 ; 10, 38 ; 22,8;

Le sens premier de cet adjectif est « qui a du poids », « qui contrebalance par son poids ».
Suivi du génitif, on le traduit par « digne (de) » dans le sens anglais de « worthy », qui vaut, qui a la valeur de.
Il ne faut pas oublier que le mot   »digne », d’origine latine,
a le sens de qui est « en accord avec » à partir du XVIIè s.
-
Ce mot dérive du verbe ἄγω (mener) entraîner,
mais le lien reste seulement dans le sens de « peser » (entraîner par son poidds) CHANTRAINE p. 91
-
Dans le passage cité : Mt 10,37
L’adjectif « digne »  est employé dans l’expression « ne pas être digne » :
c’est « ne pas être en accord avec »
On pourrait peut-être dire que celui qui place son père ou sa mère au-dessus de Dieu
n’est pas ajusté à Dieu,
n’aime pas comme Dieu,
ce serait un amour sans Dieu, ce qui n’est pas possible.
En effet, au verset 10,40, juste après ,
 Jésus dit à ses disciples :
« qui vous accueille m’accueille »
et :
« qui m’accueille accueille celui qui m’a envoyé ».
L’amour pour autrui ne peut être « au-dessus » (ὑπὲρ huper, « plus » ou « au-dessus » ) de l’amour de Dieu,
puisque l’amour de l’autre est un « Dieu-qui-aime-en-nous » l’autre (« qui vous accueille m’accueille et … ») Mt 10,40
D’autre part, le contexte dans lequel Matthieu écrit est celui de l’appel à la conversion des premières communautés.
C’est pourquoi le ton est radical,
la « metanoia » (conversion) est urgente.

Laisser un commentaire

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente