10 octobre 2017

Préfixe εὐ (eu)

Classé dans : — evangilegrec @ 9 h 35 min

Préfixe εὐ (eu):

1. εαγγελίζομαι  (euangelidzomai)

 εαγγελίζω (euangelidzô):

(Verbe qui a le même sens à l’actif et au moyen)

« annoncer une bonne nouvelle ».

Préfixe ε(eu)/ + αγγελίζομαι (angelidzomai)

εαγγελίζομαι  (euangelidzomai):

εὐ (eu) est un adverbe devenu préfixe qui comporte l’idée de bonheur.

ἀγγελίζω(angelidzô) : annoncer.

Radical : ἄγγελ (angel) , a donné γγελος, ου (angelos) , messager.

En grec classique, on trouve des dérivés du mot ἄγγελος (angelos, messager): 

 Chez Eschyle (525-456 av. JC) : 

κακάγγελος, (kakangelos) le messager d’une mauvaise nouvelle, 

Εὐάγγελος, (euangelos) qualifie l’aurore « qui annonce une bonne nouvelle » ,

la bonne nouvelle pour lui est un don des dieux.

εαγγελίζομαι  (euangelidzomai) se trouve chez Aristote  (384-322 av.JC)

 » annoncer une bonne nouvelle. »

Dans le Nouveau Testament :

εαγγελίζομαι se retrouve en Lc 2,10-11,

pour annoncer la naissance de Jésus, en construction transitive :

Καὶ εἶπεν αὐτοῖς ὁ ἄγγελος,

Et l’ange leur dit :

Μὴ φοβεῖσθε:

« Ne craignez pas

ἰδοὺ γάρ, εὐαγγελίζομαι ὑμῖν χαρὰν μεγάλην, 

car voici : je vous annonce une bonne nouvelle :

une grande joie.

-

 2. εχαριστία (eucharistia) action de grâce

εχαριστ (eucharistô), rendre grâce 

εὐ + χαρις…

En grec moderne, le mot εχαρίστῶ  (eucharistô) a perdu de son poids,

puisqu’il est employé pour dire simplement «merci » .

Eχαριστία : 

Eὐ+ χαρισ-τ-ία (eucharistia) en grec classique et dans le Nouveau Testament

est employé pour exprimer de la reconnaissance,

et plus que cela : l’action de grâce.

a.Eχαριστία :  l’action de grâce.

Cf. 2 Cor 4,15 :

Τὰ γὰρ πάντα δι’ ὑμᾶς, 

Car toutes ces choses (sont) pour vous

ἵνα ἡ χάρις πλεονάσασα

afin que la grâce étant surabondante

διὰ τῶν πλειόνων

par l’intermédiaire du plus grand nombre

τὴν εὐχαριστίαν περισσεύσῃ

fasse abonder l’action de grâce

εἰς τὴν δόξαν τοῦ θεοῦ

pour la gloire de Dieu « 

Cf. 2 Cor 4,15 :

« afin qu’une grâce (χάρις, charis )

plus abondante  fasse abonder l’action de grâce »

(l’action de grâce : εχαριστία, eucharistia).

Paul montre que l’homme

reçoit la grâce en lui et resplendit à l’extérieur pour la gloire de Dieu,

gloire d’autant plus grande que les hommes seront plus nombreux à croire.

Il y a une circulation de la grâce, d’où le terme de « rendre grâce ».

b. : εχαριστ (eucharistô), rendre grâce.

εχαριστ (eucharistô) est employé dans la prière rituelle du repas,

quand Jésus rend grâce en Mat 15,36, Mc 8,6…

après avoir rompu les pains…

et le mot est employé lors du dernier repas du Christ.

Saint Ignace d’Antioche (35-107) est le premier à employer  le mot

pour désigner le mémorial liturgique du dernier repas de Jésus avec ses disciples.

Ce n’est que plus tard que le mot sera employé pour désigner

l’Eucharistie, la célébration tout entière.

-

Ainsi εὐχαριστῶ  (eucharistô) et εὐαγγελίζομαι (euangelidzomai)

connus dans la langue classique,

ont acquis une dimension nouvelle dans le Christianisme.

Laisser un commentaire

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente