• Accueil
  • > Signe σημεῖον,ου (sèmeion) et le mot ἔργον, ου (τὀ ergon) oeuvre

3 mars 2018

Signe σημεῖον,ου (sèmeion) et le mot ἔργον, ου (τὀ ergon) oeuvre

Classé dans : — evangilegrec @ 19 h 46 min

Signe σημεῖον,ου (sèmeion) :

Chez Jean, le mot traduit par « miracle » dans plusieurs versions de la Bible,

signifie plus précisément « signe » :(τὀ) σημεῖον, ου .

Alors que le même mot « miracle » chez les synoptiques correspond plutôt aux mots :

… »actes de puissance » :

 δύναμις, δυνάμεις, (dunameis) au pluriel ,

et  ἐξουσία, ἐξουσίαι  (exousiai) au pluriel,. (voir notices).

Jean privilégie le mot σημεῖον, sèmeion, et le mot (τὀ) ἔργον, ου (τὀ ergon, ou ) oeuvre

Chez Jean, également il y a une sélection des miracles,

moins nombreux que chez les synoptiques, et l’on peut lire en Jn 2,23 :

«  beaucoup crurent en son nom à la vue des signes qu’il opérait »

une sorte de phrase qui résume, et sous-entend de nombreux signes non rapportés.

 

Étymologie :

le verbe de la même racine que σημεῖον, (sèmeion)

est σημαίνω (sèmainô) : signifier, montrer, indiquer.

En effet, les « signes » invitent le lecteur à découvrir par lui-même quelque chose :

un chemin à prendre, avec des signes sur ce chemin…

C’est aussi le signe du passage par la Croix de Jésus et de sa Résurrection.

C’est à la fois le signe de son chemin à lui, Jésus, et le signe pour les disciples

et les lecteurs de l’Evangile :

découvrir le signe de l’amour de Jésus-Christ pour nous.

En parallèle, Jésus parle de « son heure » qui est « proche », puis « est venu », puis est là »,

l’heure de sa mort et de sa Résurrection.

Dans le récit de Cana, au chapitre II,  il est dit:

« c’était le commencement des signes de Jésus … »

«  il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en en lui. »

Le verbe croire se trouve souvent proche du mot signe,

Dans le signe de Cana:

le mot « commencement » montre qu’on attend tout au long de l’Evangile d’autres signes.

Des exégètes ont appelé toute la première partie de l’Evangile de Jean :

le livre des signes (Jean1-12) puis la deuxième partie : « le livre de l’Heure ».

BIBLIOGRAPHIE :

B. ESCAFFRE, Cahiers Evangile :

n° 145 (1.) Le Livre des signes (Jn 1_12)

146 (2) . Le livre de l’heure (Jn 13-21)

Voir aussi : 

Cahier Evangile n°8 (collectif) BEAUDE P. M.

« Nous avons vu sa gloire » les miracles selon saint Jean, p.39

et:

DORE Joseph (dir.) Jésus l’Encyclopédie cf. bibliographie

Laisser un commentaire

En route pour les JMJ 2016 ... |
Ousmane TIMERA |
Omero Marongiu-Perria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA...
| Où subsiste la catholicité ?
| Formation permanente